Département des Sciences Agronomiques

Permanent URI for this collection

Browse

Recent Submissions

Now showing 1 - 20 of 48
  • Item
    Contribution a l’étude ethnobotanique, phytoécologique et phytodynamique de Pistacia atlantica. Desf, dans les dayas de la région de Laghouat
    (UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI , TIZI OUZOU, 2023) Guelmani, Naima
    Les écosystèmes steppiques arides occupent 2/3 du territoire national. La préservation de ces milieux fragiles de part les conditions climatiques et la forte pression anthropique qui les caractérisent, passe par l’amélioration des connaissances et la conservation de la diversité biologique qu’ils abritent. Parmi ces ressources biologiques, le pistachier de l’Atlas (Pistacia atlantica Desf.) objet de notre étude, constitue l’une des rares espèces arborescentes présentes dans les régions semi-arides et arides, voire même sahariennes. Le présent travail s’intéresse à la dynamique des populations de cet arbre. Le premier aspect s'inscrit dans le cadre de la valorisation d’une plante médicinale, Pistacia atlantica. (Anacardiaceae), à travers une étude ethnobotanique réalisée dans la région de Laghouat (sud algérien), qui vise à mettre en lumière les vertus et les usages thérapeutiques traditionnels rapportés par la population locale et les herboristes de son centre urbain. L’analyse numérique réalisée dans l’étude phytoécologique par l’utilisation de l’analyse des correspondances détendancées (DCA) et la classification hiérarchique ascendante (CHA), nous a permis d’individualiser 2 ensembles floristiques ainsi que les facteurs écologiques qui régissent leurs distribution, 45 espèces végétales appartenant à 40 genres et 24 familles ont été recensées. Les Asteraceae et les Poaceae sont les mieux représentées dans le cortège floristique avec un taux de 20% de la richesse floristique. Nous avons pu inventorier 21 taxons thérophytiques. Sur le plan biogéographique la diversité phytogénétique est dominée par les éléments méditerranéens Cette répartition est constituée par un ensemble hétérogène de la flore de la région qui s’agence en 3 ensembles les hautes plaines steppique, l’atlas saharien et la bordure saharienne au Sud. Une approche dendrométrique montre la variabilité de la structure des populations du pistachier de l’Atlas. Ces dernières sont essentiellement caractérisées par la dominance de grands et vieux arbres. L’état actuel des dayas est incontestablement impacté par ces différentes perturbations anthropiques (coupes de bois, surpâturage, labour, etc.). Concernant le volet facilitation, le jujubier sauvage facilite l’installation d’espèces végétales propres au Pistachier de l’Atlas et il joue un rôle dans sa dynamique évolutive (régénération naturelle).
  • Item
    Caractérisation des effluents domestiques et optimisation de l'épuration biologique. Cas des STEP de la région deTizi-Ouzou
    (UNIVERSITÉ MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU, 2023) Aissaoui, Dyhia
    La mise au point de système d'épuration des eaux usées dans une zone définie passe nécessairement par la caractérisation correcte de ses rejets. L’objectif principal de cette recherche est la caractérisation physico-chimique des eaux usées et l’identification des origines de la pollution de la wilaya de Tizi-Ouzou. Elle porte sur le suivi et l’évaluation des paramètres physico-chimiques dans le réseau d’assainissement à l’entrée et à la sortie des stations d’épurations fonctionnelles voir Tizi-Ouzou Est, Tizi-Ouzou Ouest, Tadmait, Boghni, Draâ El Mizan, Azeffoun et Tigzirt. Les résultats obtenus ont montré l’existence d’une très forte pollution due au rejet effluents industriels à caractère agroalimentaires principalement des laiteries et fromageries très chargés en MES,DCO, DBO5et PO43- dans la région de Tigzirt, mais moins chargés dans le Sud-Ouest de la ville de Tizi-Ouzou dépassent ainsi la loi n° 05-12 relative à l'eau et le décret exécutif n° 06-141 des normes de rejet des eaux usées autres que domestiques admissibles dans les ouvrages d’assainissement ou dans une station d’épuration fixées par le JORA (2009). Les eaux brutes sont caractérisées par des fluctuations spatio-temporelles importantes, des concentrations en MES varient entre 127 et 787,25 mg/L, des teneurs oscillent entre 176,40 et 3032 mg/L et entre 84 et 1368,66 mg/Lrespectivement pour la DCO et la DBO5 et des concentrations en orthophosphates et en ammonium varient de l’ordre de 5,16 à 76,31 mg/L et 3,06 à 84,88 mg/L. Toutefois, les stations d’épuration de ladite wilaya jouent un rôle important dans la préservation de la santé publique, la protection de l’environnement et la lutte contre la pollution, elles révèlent des rendements d’élimination très satisfaisant de pollution organique, particulaire et minérale, dont les valeurs moyennes des eaux épurées sont respectivement de l’ordre de 19,20 °C, 7,32, 9,75, 35,88, 12,24, 4,02 et 7,52 mg/L pour la °T, pH, MES, DCO, DBO5, NH4+ et PO43-. Ces résultats respectent les normes algériennes relatives au rejet en milieu naturel.
  • Item
    Optimisation du traitement tertiaire des effluents secondaires de STEP par procédés intensifs et extensifs
    (UNIVERSITÉ MOULOUD MAMMERI, TIZI-OUZOU, 2023-09-14) Belmihoub, Naima
    Cette thèse a pour objectif d’étudier l’effet des différentes bio coagulants issus des cladodes d’Opuntia ficus indica sur la réduction de la turbidité et la densité des bactéries indicatrices de contamination fécale, qui ne peuvent pas être éliminées après l’étape du clarification. Elle ouvre aussi la possibilité de la mise en valeur des nutriments des effluents secondaires de STEP par un bilan annuel.Les valeurs des paramètres de pollution des eaux usées traitées étudiées, à savoir les matières ensuspension, la demande chimique en oxygène, la demande biologique en oxygène, les formes d’azote : NH4+, NO2-et NO3- et le phosphore (PO43-),ne présentent aucun danger quant à leur réutilisation enagriculture.Le bilan des nutriments issu d’un débit total épuré de la STEP Est est de 4 929 969,83 m3comprend 323 tonnes d’azote et 187 tonnes de phosphore. Le traitement de l’effluent secondaire liquide de la STEP Est de Tizi-Ouzou avec les bio coagulants a permis de réduire la turbidité avec un pourcentage optimal de 65 % pour le gel, 53 % pour la poudre, et 62 % pour l’extraitaqueux.Un temps de contact de 1 heure et une dose de 8mL de bio coagulant permet de réduire les E. coli et les coliformes fécaux respectivement de 6,7 logUFC/100ml à 2,65logUFC/100ml (60%) et de 7,95log UFC/100ml à 2,89 logUFC/100 ml (59%). Pour le même temps de contact et la même dosede bio cogulant, les staphylococcus aureus sont réduits de 6,5 logUFC/100ml à 1,7 logUFC/100ml (72%), suivant la normeIANOR (2014).Ces résultats atteints permettent deréutiliser cet effluent en irrigation.
  • Item
    Contribution a l'étude ethnobotanique, phytoécologique et phytodynamique de Pistacia atlantica. Desf, dans les dayas de la région de Laghouat
    (UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI DE TIZI OUZOU, 2023-07-13) Guelmani, Naima
    Les écosystèmes steppiques arides occupent 2/3 du territoire national. La préservation de ces milieux fragiles de part les conditions climatiques et la forte pression anthropique qui les caractérisent, passe par l'amélioration des connaissances et la conservation de la diversité biologique qu'ils abritent. Parmi ces ressources biologiques, le pistachier de l'Atlas (Pistacia atlantica Desf.) objet de notre étude, constitue l'une des rares espèces arborescentes présentes dans les régions semi-arides et arides, voire même sahariennes. Le présent travail s'intéresse à la dynamique des populations de cet arbre. Le premier aspect s'inscrit dans le cadre de la valorisation d'une plante médicinale, Pistacia atlantica. (Anacardiaceae), à travers une étude ethnobotanique réalisée dans la région de Laghouat (sud algérien), qui vise à mettre en lumière les vertus et les usages thérapeutiques traditionnels rapportés par la population locale et les herboristes de son centre urbain. L'analyse numérique réalisée dans l'étude phytoécologique par l'utilisation de l'analyse des correspondances détendancées (DCA) et la classification hiérarchique ascendante (CHA), nous a permis d'individualiser 2 ensembles floristiques ainsi que les facteurs écologiques qui régissent leurs distribution, 45 espèces végétales appartenant à 40 genres et 24 familles ont été recensées. Les Asteraceae et les Poaceae sont les mieux représentées dans le cortège floristique avec un taux de 20% de la richesse floristique. Nous avons pu inventorier 21 taxons thérophytiques. Sur le plan biogéographique la diversité phytogénétique est dominée par les éléments méditerranéens Cette répartition est constituée par un ensemble hétérogène de la flore de la région qui s'agence en 3 ensembles les hautes plaines steppique, l'atlas saharien et la bordure saharienne au Sud. Une approche dendrométrique montre la variabilité de la structure des populations du pistachier de l'Atlas. Ces dernières sont essentiellement caractérisées par la dominance de grands et vieux arbres. L'état actuel des dayas est incontestablement impacté par ces différentes perturbations anthropiques (coupes de bois, surpâturage, labour, etc.). Concernant le volet facilitation, le jujubier sauvage facilite l'installation d'espèces végétales propres au Pistachier de l'Atlas et il joue un rôle dans sa dynamique évolutive (régénération naturelle).
  • Item
    Biogéographie et écologie de quelques reptiles du nord Algérien (Hodna)
    (Universite Mouloud MAMMERI Tizi-Ouzou, 2023) Benelkadi, Hadj Aissa
    Cette étude est la première contribution à l'évaluation de la diversité des Reptiles dans différents habitats de la région de M'sila, en Algérie. Nos objectifs étaient de faire un inventaire des espèces Reptiliennes de cette région, ainsi que d'étudier leurs diversités, leurs distribution, leurs écologie et leurs abondance. Au total, nous avons enregistré 193 spécimens appartenant à 22 espèces. L'analyse statistique a révélée que le type d'habitat influence directement la répartition des Reptiles dans la zone d'étude. Bien que cette petite zone soit riche en espèces Reptiliennes, leurs abondance reste faible et préoccupante. Cependant, dans ce travail, nous avons également identifié des mesures linéaires qui décrivent le mieux le dimorphisme sexuel pour la tortue à éperons Testudograecawhitei. Nous avons évalué 34 mesures de carapace et de plastron chez 67 individus (24 mâles, 43 femelles) d'une population du site naturel de Mergueb situé à la limite centrale de la steppe algérienne. Vingt-deux des 34 mesures ont montrés de manière significative un dimorphisme sexuel de taille. Alors que, 17 des 23 mesures restantes ont montrés des différences significatives de forme. En général, les femelles ont tendance à être plus grosses que les mâles, en particulier dans les écailles centrales. En revanche, les mâles sont de plus grande taille dans les écailles antérieures et postérieures. Enfin, Le régime alimentaire d'une population de Tortue à éperon (Testudograecawhitei), dans le site naturel de Mergueb, a été étudié par observation directe. Cette population de tortue a été nourrie au cours du mois d'avril, et sur 40 espèces végétales différentes distribuées comme nourriture potentielle, seules 11 espèces ont été consommées.
  • Item
    Contribution à l'étude de l'entomofaune et relation trophique de quelques vertébrés et endoparasites de la bécasse des bois scolopax rusticola L., 1758 (Aves, scolopacidae) dans une aire protégée (Parc National de Djurdjura)
    (UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI TIZI OUZOU, 2023-02-27) Meribai-Boughelit, Nadia
    Cette étude a mis en évidence les relations trophiques qui existent entre 4 modèles biologiques qui se situent au sommet de chaînes alimentaires au niveau du parc national de Djurdjura. Pour étudier les proies potentielles de ces prédateurs, un type de piège est utilisés les pots Barber. Nous avons recensé grâce aux pots Barber une disponibilité alimentaire atteignant 33< individus durant 3ans d'étude dont l'ordre le plus dominant est enregistré pour la classe des insectes avec 83,62%. L'étude du régime alimentaire du pic épeiche (Dendrocropos major), est réalisée dans la forêt de Tikjdaqui se situe au nord de Bouira(Algérie).Nous avons collectés52 fientes de Dendrocropos major dans la même période.L'analyse des fientes nous a permis de dénombrer un ensemble de 8066 items alimentaires. Ces items appartiennent à 100 taxons-proies différents, regroupés dans 6 classes, 21 ordres et 53 familles. La classe des insectes est la plus représentée avec 7820 individus. On retrouve le plus grand nombre d'individus chez les Hyménoptères et en particulier chez les Formicidés avec 7576 individus (93,93%). Messorpicturatusavec 5185 individus constitue, à elle seule, 64,28 % de l'effectif total au sein de cette famille, suivie de Componotusmicansavec un taux de 13,66 % (1102 individus). Les autres classes sont faiblement représentées qui varient de 0,07 % à 1,35%.L'analyse de 89 crottes du Hérisson d'Algérie ramassées aux alentours du parc national de Djurdjura montre qu'elles contiennent 41 espèces. Pour ce qui est de Corvuscorax, il lui appartient le menu le plus diversifié face aux espèces prédatrices étudiées. Son régime trophique se compose d'éléments trophiques variés, espèces animales et végétales et matière inerte. L'étude parasitaire chez les bécasses des bois a montré la présence de cestodes Paricterotaeniaparadoxa(29 %) en première place. Les examens copro¬microscopiques ont révélé la présence d'oeufs appartenant aux nématodes Syngamusspp. (1,94%) chez 4 bécasses et d'oeufs de cestodes Aploparaksisspp. (37,86%) chez 6 bécasses.
  • Item
    Alimentation du lapin de chair : valorisation de sources de fibres disponibles en Algérie
    (Universite Mouloud MAMMERI Tizi-Ouzou, 2012) Kadi, Si Ammar
  • Item
    Biodisoponibilité du phosphore dans la rhizosphère de l'olivier (Olea europeae L.)
    (Universite Mouloud MAMMERI Tizi-Ouzou, 2014) Boudiaf Nait kaci, Malika
  • Item
    Characterization of selected Algerian honeys and identification of some potential biomarkers
    (Universite Mouloud MAMMERI Tizi-Ouzou, 2022) Nakib, Rifka
    Le territoire algérien est composé de multiples unités structurelles aux caractéristiques géographiques, climatiques et végétales variées. L'apiculture est une activité agricole importante dans certaines zones rurales d'Algérie (nord du pays). La transhumance est une pratique importante et largement utilisée par les apiculteurs. Les types de miel les plus demandés par le consommateur algérien sont ceux d'origine nectarifère provenant principalement du jujube, de l'eucalyptus, de l'euphorbe, de la multiflora et parfois des agrumes, et il ne fait confiance qu'aux zones apicoles proches de son environnement. En fait, le prix du miel varie non seulement en fonction de son origine botanique, mais aussi de l'intérêt des consommateurs pour des caractéristiques sensorielles spécifiques. En général, les miels monofloraux sont plus appréciés pour leurs intérêts économiques, nutritionnels, organoleptiques et aussi thérapeutiques. Une recherche sur la confirmation de l'origine présumée est une nécessité selon les spécialistes. L'authentification et la caractérisation des origines botaniques et géographiques du miel est devenue une tâche plus importante que jamais, étant donné l'expansion du marché mondial. Pour cette raison, de nombreuses études ont été menées afin d'évaluer les possibilités de caractériser des échantillons de miel de différentes origines à l'aide de composés marqueurs chimiques spécifiques basés sur l'analyse des données de composition des acides phénoliques, des flavonoïdes, des glucides, des acides aminés, des volatiles et de certains autres constituants. Certains miels monofloraux produits dans des zones semi-arides, arides proches du Sahara ou même méditerranéennes en Algérie sont encore peu étudiés, comme ceux de Retem, Sor, Harra, Merkh et autres, comme on les appelle localement. Ces miels monofloraux sont actuellement disponibles, bien appréciés, mais ils restent rares et méconnus. Pour ce concept, le présent travail de thèse s'inscrit dans le cadre de la thématique des sciences alimentaires de l'Université Mouloud Mammeri, TiziOuzou, Algérie, dont l'un des projets structurants est la recherche de biomarqueurs pour la prédiction de la qualité des aliments. Ainsi, dans l'objectif d'approfondir la recherche sur la traçabilité et la valorisation des produits naturels locaux, une contribution à la valorisation de certains types de miels algériens, plus précisément moins connus, moins commercialisés et non jamais étudiés jusqu’au présent, par leur caractérisation de base ainsi que certaines mesures avancées comme celles de leurs propriétés biologiques in vitro. Ensuite, afin d'étudier leur traçabilité, l'identification des principaux composés volatils de chaque type de miel considéré comme monofloral par une étude mélissopalynologique préliminaire devrait être établie, ce qui peut être une contribution à l'élaboration d'une banque de données des composés volatils des miels algériens. Ensuite, l'analyse sensorielle pourrait être ajustée pour de nouvelles distinctions
  • Item
    Apport des SIG, des modèles de distribution des espèces (SDMs) et de la télédétection à la modélisation de l'aire potentielle de Cedrus atlantica M.et à la cartographie des cédraies algériennes
    (Universite Mouloud MAMMERI Tizi-Ouzou, 2022-07-02) Bouahmed, Abdelkader
    En utilisant des outils de la géomatique et compte-tenu de l'étendue géographique actuelle de l'aire du cèdre ainsi que son morcèlement, nous nous sommes intéressés dans cette thèse à deux aspects importants ayant trait à la cédraie nord africaine en général et la cédraie algérienne en particulier : l'évolution de l'aire potentille du cèdre et le suivi spatio-temporel de la cédraie. Le premier aspect a été abordé par une approche corrélative dans le cadre de la modélisation de la distribution des espèces, basée sur le concept de la niche écologique. Deux périodes passées, le dernier maximum glaciaire et l'Holocène moyen, et deux périodes futures (2050 et 2070) relatives à deux scénarios de changements climatiques ont été explorées. Pour le second aspect, un travail sur la détection des changements du couvert végétal au Parc National du Djurdjura entre 2000 et 2019 a été fait moyennant les données ETM+ du nouveau produit de Landsat (C2L2SP) et la méthode de "différenciation du NDVI" (NDVI differencing). Les résultats relatifs à la modélisation de la distribution du cèdre fournissent une contribution à la compréhension de la dynamique spatio-temporelle de son aire de répartition potentielle. Les modèles relatifs aux périodes passées ont révélé que le cèdre de l'Atlas avait une distribution potentielle plus large qu'à l'heure actuelle, avec son étendue spatiale maximale enregistrée au cours de l'Holocène moyen. Toutefois, quatre refuges glaciaires putatifs de l'espèce ont été identifiés et qui chevauchent avec les refuges putatifs de la région méditerranéenne. Les projections futures ont indiqué une migration continue de l'espèce vers les altitudes les plus élevées (dans certaines localités) et une contraction importante de l'aire potentielle future selon les deux scénarios de changements climatiques. Ce qui a permis de conclure que les forêts de cèdre actuelles (au moins en partie) sont l'aboutissement d'une longue migration depuis les refuges glaciaires le long d'un gradient altitudinal, laissant les altitudes modérées aux chênes à feuilles caduques, en particulier Quercus canariensis. Pour des fins de reboisement et boisement, un seuil de 50% a été appliqué sur la carte de l'aire potentielle actuelle résultante. La carte des aires propices au reboisement et au boisement, issue de l'application de tous les paramètres de restriction a montrée une réduction importante de l'aire potentielle, passant de 1 560 000 ha à 408200 ha, soit une réduction de presque de 74%. En ajoutant une couche vectorielle correspondant au découpage administratif (selon les wilayas) à la carte des aires propices au reboisement et au boisement, il s'est manifesté que sur les 42 wilayas se trouvant ou traversant la région méditerranéenne algérienne, plus que la moitié (25 wilayas) contiennent des aires propices au reboisement et au boisement. La wilaya de Batna est à la tête avec presque 39 % de la superficie globale. Suivi par : Khenchela, Bordj Bou Arreridj, Sétif, Tlemcen, M'Sila, Bouira, Tissemsilt, Tébessa & Tizi Ouzou avec des superficies allant de 10000 à 42000 ha. Les 15 wilayas restantes renferment des aires inférieures à 10000 ha. La détection des changements au sein du Parc National du Djurdjura a révélée que la cédraie du Djurdjura n'a pas été épargnée des perturbations entre 2000 et 2019. Cependant, il n'y a pas eu de changements majeurs sauf pour la cédraie de Tikjda où le feu a ravagé 15 ha en 2012. La cédraie de Tala Guilef est de loin la plus conservée et la cédraie d'Ait ouabane est celle qui a subie le plus de perturbations. Le recours à des actions de reboisement, de boisement, d'adaptation aux changements climatiques et de restauration forestière est devenu plus que nécessaire pour la sauvegarde du cèdre en Algérie dont les cartes issues du présent travail constituent des solutions à moyenne échelle pour soutenir de telles actions. Enfin, nous pensons que les cédraies algériennes méritent un programme national exceptionnel dans la stratégie générale du secteur forestier.
  • Item
    Valorisation par compostage des déchets organiques dans la wilaya de Tizi-Ouzou
    (Universite Mouloud MAMMERI Tizi-Ouzou, 2022-12-08) Slimani, Rachid
    La première partie de la présente étude a porté sur la valorisation par compostage des déchets organiques (fraction fermentescible des DMA, grignon d’olive, fumier de bovin et fumier de volaille). Le processus a été suivi durant 111 jours, et les paramètres mesurés ont été la température et le pH. Des retournements ont été effectués pour assurer l’aération, et pour maintenir une humidité propice au développement des micro-organismes, les tas ont été arrosés lorsque c’est nécessaire. Pour évaluer la qualité des composts produits, des paramètres physico-chimiques ont été analysés tels que le pH, la température, le rapport C/N, matière sèche, matière organique, les éléments fertilisants (NPK). Un test de germination a été réalisé pour compléter l’analyse. Les valeurs des indicateurs physico-chimiques mesurés ont été conformes aux normes AFNOR, et les résultats du test de phytotoxicité ont montré que l’utilisation du compost comme amendement est liée à la dose apportée et aussi au type de culture. L’objectif de la deuxième partie c’est la caractérisation des déchets ménagers et assimilés générés dans deux résidences universitaires, Ex-Habitat et Hasnaoua 2, sises dans la ville de Tizi-Ouzou, en Algérie, afin de connaître leurs quantités et leur typologie pour mieux les gérer. Les résultats obtenus montrent que les déchets organiques représentent la fraction la plus dominante, soit 87,95% au niveau de l’Ex-Habitat et 96,57% au niveau de Hasnaoua 2. Le ratio est de 0,29 kg/personne/jour pour la première résidence et de 0,22 kg/personne/jour pour la seconde. Pour traiter in-situ les déchets organiques générés en grande quantité et éviter ainsi leur acheminement vers le CET de Oued-Falli (Tizi-Ouzou), deux modes de compostage ont été utilisés : en tas et dans des composteurs. Le suivi du processus de compostage nous a permis d’obtenir des résultats satisfaisants en utilisant comme apport carboné le grignon d’olives, la sciure du bois, des feuilles d’arbres sèches et du papier carton. Les températures les plus élevées ont été obtenues avec le grignon d’olives, la sciure du bois et les feuilles sèches, ce qui indique un bon déroulement du processus de dégradation des biodéchets mélangés avec ces matières carbonées. Quant au papier/carton, les résultats relèvent une activité microbienne moins intense où les températures maximales n’ont pas dépassé les 37,5°C dans les tas et les composteurs où les biodéchets ont été mélangés avec cet apport carboné. Ces résultats nous permettent de conclure que l’utilisation du papier/carton comme apport carboné n’est pas à recommander car sa présence dans le substrat empêche le bon déroulement du processus de compostage : une mauvaise circulation de l’oxygène, ce qui provoque un ralentissement de la dégradation des biodéchets et l’émanation d’odeurs nauséabondes.
  • Item
    Contribution à l’étude des ressources génétiques du Grenadier (Punica granatum L.; Punicaceae/Lythraceae) de la région de Messaad (Wilaya de Djelfa)
    (Universite Mouloud MAMMERI Tizi-Ouzou, 2022-11-28) Lahouel, Mohamed
    Dans la région de Messaad, au centre de l'Algérie, le grenadier (PunicagranatumL.) est l'une des principales cultures fruitières des systèmes agricoles après l'abricotier. Pour examiner la diversité agronomique et phénotypique des cultivars, une étude de la variabilité morphologique des fruits, des graines et des feuilles du grenadier en relation avec les traits agronomiques suivied’une investigation sur la dynamique de la floraison ont été réalisées sur sept cultivars de grenade ; Khadraye KH1, Hamraye HM1, SeninAlouj SL1 des vergers de Messaad, AM2 (Amourah) des vergers d’Amourah, Khadraye KH3, Mezabi MZ3, SeninAlouj SL3 des vergers de Zaccar en Algérie centrale.Les résultats de l’étude morphologique montrent des similitudes entre les classes selon lesquels quatre classes principales ont été regroupés. La première classe C1 est constituée de deux cultivars (KH1 et SL1 de Messaad), tandis que la seconde classe C2 est constituée d'un cultivar, HM1 de Messaad. La troisième classe C3 est constituée d’un grenadier très caractéristique Romane Amourah (AM2) et la quatrième et dernière classe C4 comprend tous les cultivars de la troisième station de Zaccar. Alors que l'évaluation des caractéristiques qualitatives de la couleur et du goût du fruit par un panel de dégustateurs amateurs révèle des dissemblances et des similitudes significatives.Les résultats présentés dans ce travail justifient clairement la variabilité et son intérêt pour la préservation, l'exploitation et la valorisation de ce matériel génétique, ainsi que pour l'amélioration des variétés cultivées de grenadier qui présentent des performances économiques appréciables comme les cultivars de la station de Messaad et de Zaccar
  • Item
    Valorisation des co-produits de caroube (ceratonia siliqua L.) : application dans un emballage actif pour la conservation du saumon ( salmo salar)
    (UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI TIZI-OUZOU, 2022) Ait Ouahioune, Lidia
    L'objectif de ce projet de thèse est de concevoir un bio-emballage actif issu de ressources naturelles comme alternative aux emballages conventionnels d'origine fossile. Le caroubier (Ceratonia siliqua L.) est incontestablement la végétation caractéristique du bassin méditerranéen. En plus de son importance commerciale, il possède des propriétés médicinales. Il est largement utilisé par plusieurs industries agro-alimentaires, qui génèrent plusieurs déchets industriels et causent de graves problèmes environnementaux, cependant, leur valorisation devrait être encouragée. A travers cette étude, nous avons tenté d'une part de caractériser et d'identifier les différents composés volatils des feuilles, des graines et des résidus issus de la séparation des graines des gousses de Ceratonia siliqua L. et d'évaluer leur potentiel antioxydant et antimicrobien. Ensuite, les différents extraits ont été préparés et analysés pour leur application dans la fabrication d'un nouvel emballage actif multicouche à base de polymère cellulosique. D'autre part, un test de bio-conservation a été réalisé pour évaluer son efficacité sur des filets de saumon frais. Les résultats obtenus dans ce travail ont montré une forte activité antioxydante pour les macéras de graines de caroube avec deux méthodes différentes, où des valeurs d'IC50 de 112,75 ± 0,32 et 153,61 ± 3,65 µg/mL, respectivement, ont été obtenues en utilisant le test DPPH. Alors que CSE et CSA ont montré la meilleure activité antioxydante par le dosage du phosphomolybdène avec des valeurs de 72,81 ± 0,09 et 67,22 ± 3,91 µg/mL, respectivement. L'analyse chromatographique (HS-SPME-GC-MS) des différents macéras a mis en évidence la présence de quarante-trois composés volatils. L'activité antimicrobienne des différents extraits a montré une faible activité antimicrobienne limitant notre étude à évaluer uniquement la performance antioxydante du nouveau biofilm. Les résultats de l'évaluation de la sécurité sanitaire des aliments n'ont montré aucune migration de composés volatils, y compris non volatils, dans les simulants alimentaires utilisés. Le filet de saumon frais recouvert du bio-emballage actif stocké à des températures de réfrigération de 4 ± 1 °C a présenté des résultats d'odeur désagréable et d'acceptabilité globale satisfaisants par rapport aux échantillons de contrôle jusqu'au 5ème jour de stockage. Pour l'analyse de la couleur, les échantillons actifs ont mieux conservé les caractéristiques du saumon frais que les témoins pendant les premiers jours de stockage. Les échantillons recouverts d'un emballage actif présentaient au 5ème jour de stockage des valeurs inférieures de pH (6,54 ± 0,05 et 6,60 ± 0,11), d'égouttement (3,17 ± 0,76 et 2,83 ± 0,29%), de substances réactives à l'acide thiobarbiturique (0,056 ± 0,033 et 0,088 ± 0,054 Àg MDA/g de saumon.) et d'azote basique volatil total (30,04 ± 3,54 et 32,67 ± 4,81 mg N/100 g de saumon), tandis que les valeurs de capacité de rétention d'eau les plus élevées (92,23 ± 1,09 et 92,91 ± 3,07 %) pour CSE et CSA respectivement, par rapport à ceux des bio-emballages vierges. Par conséquent, ce nouveau bio-emballage actif a prolongé la durée de conservation du filet de saumon frais, ce qui est prometteur pour la production future de biofilms actifs développés à l'échelle industrielle
  • Item
    Optimisation de quelques techniques de décontamination de sols pollués aux hydrocarbures. Réalisation de bio-essais.
    (UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI TIZI-OUZOU, 2022-03-03) Ali Ahmed, Samira
    Ce travail a été entrepris afin d’optimiser les paramètres des techniques biologiques de décontamination des sols pollués aux hydrocarbures. Les résultats montrent que les carburants ont modifié les propriétés du sol. La teneur en matière organique, l’humidité, la densité et le rapport C/N sont plus élevés dans le sol pollué. La biomasse microbienne, l’activité biologique et la perméabilité ainsi que le taux de germination des graines ont été réduits. L’espèce végétale la plus tolérante vis-à-vis des carburants est la fève, et la souche bactérienne la plus performante dans la production de tensioactifs est Pseudomonas aeruginosa. C’est pourquoi, elles ont été utilisées respectivement dans la phytoremédiation et dans la bioaugmentation du sol. L’optimisation mathématique a permis une utilisation rationnelle des matières par les solutions optimales calculées par le biais des AGs. Elle a montré que les concentrations de fertilisants et la durée de traitement par biostimulationpouvaient être revues à la baisse, présentant ainsi une économie de substances et de temps et évitant les risques de pollution qui peuvent en découler. La densité de la suspension de P. aeruginosaet la durée du traitement les plus élevées étaient les plus adéquates pour le traitement par bioaugmentation, car la souche utilisée est allochtone nécessitant un temps d’adaptation aux conditions du milieu. Les densités de semis préconisées pour la fève pouvaient être augmentées pour pallier la baisse de la densité des plants et de la biomasse occasionnée par la présence des carburants, assurant ainsi une meilleure efficacité de la phytoremédiation. La présente étude a montré aussi la pertinence de l’utilisation des bio-essais comme indicateursde la toxicité dans le sol et que les plantes ayant accumulé des hydrocarbures ont été valorisées par leur utilisation pour produire des biocarburants.
  • Item
    Variation saisonnière de la diversité en mycoendophytes foliaires du pistachier de l'Atlas de dayate Aiat ( Laghouat, Algerie).
    (UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI TIZI-OUZOU, 2022-06-11) Zareb, Amina
    En Algérie, le pistachier de l'Atlas est l'arbre par excellence des milieux steppiques. Le but du présent travail est de montrer la présence, mais aussi l'importante variation saisonnière de la diversité en mycoendophytes au niveau des feuilles du pistachier de l'Atlas. Nous avons choisi pour cela la population de dayateAiat située dans la région de Timzerth, wilaya de Laghouat, constituée par quatorze sujets (d'âge et de sexe différents) et choisis d'une manière subjective. Vingt feuilles saines sont choisies pour la mise en culture. Pour chaque feuille cinq fragments sont mis en culture sur un milieu PDA. Ensuite incubées à une température ambiante pendant 2 mois. Les champignons endophytes présents au niveau des feuilles du pistachier de l'Atlas présentent une fréquence de colonisation importante, elle est de 78, 91%, avec respectivement 74% pour le printemps 2013, 69%pour le printemps 2016, 78% pour l'automne 2015 et 94,64% pour l'automne 2016. Ce fort taux de colonisation peut être expliqué par les conditions climatiques, telles que températures et précipitations qui caractérisent chaque saison d'échantillonnage et non pas par l'âge des sujets. L'isolement et l'identification morphologique (macroscopique et microscopique) des champignons endophytes, recensent 24 genres pour le printemps 2013, 22 genres pour le printemps 2016, 22 genres pour l'automne 2015 et 19 genres pour l'automne 2016. La majorité de ces champignons appartiennent au phylum des Ascomycota. Les Basidiomycota et les Zygomycota y sont faiblement recensés. Nous avons constaté que chaque saison possède son propre cortège microbien. Pour le printemps 2013, certains genres de champignons sont dominants. Il s'agit d'Aspergillus (26,3%), Epiccocum (25,8%) et Penicillium (15,3%). Pour le printemps 2016, les genres dominants sont Aspergillus (30,8%), Cladosporium (26,7%) et Trichophyton (10,6%). L'indice de ShannonWeaver (H)est de 1.25 pour le printemps 2013 et de 1.27 pour leprintemps 2016.Pour l'automne 2015, les genres dominants sont Aspergillus (27,6%), Trichophyton (32%) et Cladosporium (24,5%). Durant l'automne 2016, les genres dominants sont Aspergillus (42,5%), Trichophyton (15,9%), Rhizopus (11,5%) et Cladosporium (10,8%). Le calcul de l'indice de diversité de Shannon (H) a montré le même indice (1,38) pour les deux automnes 2015 et 2016.La synthèse des résultats pour les 4 saisons a montré que, plusieurs genres fongiques sont répertoriés comme mycoendophytes des feuilles de P. atlantica. Des différences d'abondance sont significatives entre les saisons pour les genres suivants : Aspergillus (P=0,03), Cladosporium (P=0,00), Epicoccum (P=0,00), Monilia (P=0,03), Penicillium (P=0,01), Phoma(P=0,03), Rhizoctonia(P=0,03), Rhizopus (P=0,00), Rhodotorula (P=0,00), Scopulariopsis (P=0,00), Trichophyton (P=0,00) et Xylaria (P=0,03).Le genre Aspergillus est recensé pour les quatre périodes d'échantillonnage et son abondance augmente au fil des années de manière significative. Nous avons remarqué aussi une augmentation des abondances des genres Cladosporium et Trichophyton et l'installation des genres Scopulariopsis, Rhodotorula, Rhizopus et Rhizoctonia pour les années 2015 et 2016. L'indice de diversité (H) présente une différence très hautement significative (P= 0,00) entre les quatre saisons d'échantillonnage. L'âge des différents sujets échantillonnés ne joue pas un rôle important dans la diversité en mycoendophytes foliaires.Des facteurs abiotiques tels que la température, les précipitations et l'humidité atmosphérique, ainsi que leurs effets sur la plante hôte provoquent des variations dans l'occurrence des champignons endophytes.
  • Item
    Bien être des volailles et performances des élevages dans les conditions locales de production
    (Universite Mouloud MAMMERI Tizi-Ouzou, 2022-03-31) Gater, Nadia
    Les cinq travaux réalisés dans le cadre de cette thèse ont pour objectif de déterminer le niveau des performances et l’état de bien-être des volailles dans les conditions de production locales. Le niveau de maîtrise de l’élevage des poules pondeuses à travers l’étude des performances de production (Travail 1) enregistrés durant 15 années sur 1,4 millions de poules, dans un centre d’élevage industriel avicole spécialisé dans la production des œufs de consommation a fait ressortir des performances proches de celles du standard de souches élevées mais marquées par un taux de mortalité largement détérioré (près de 26%). L’évaluation du bien-être des poules reproductrices chair élevées dans un centre industriel (Travail 2) a fait ressortir des résultats globalement satisfaisants, même si quelques paramètres, comme l’état de la litière, les brulures des tarses et les boiteries, ont enregistrés des scores à la limite de l’acceptables dans certains bâtiments. L’évaluation du niveau de maîtrise de l’alimentation (Travail 3), réalisé sur les résultats d’élevage de 12 bandes (119 000 poules/bande), fait ressortir une efficacité alimentaire moindre avec un indice de consommation de 2,61 largement supérieur à la norme (2,15). L’amélioration de l’efficacité alimentaire a justement été approchée par la restriction alimentaire quantitative étudiée durant la phase de croissance du poulet de chair (Travail 4). Pratiquée à deux niveaux (10% et 20%), la restriction alimentaire n’a détérioré ni les performances zootechniques ni l’état sanitaire des poulets avec une économie appréciable d’aliment consommé. L’infusion, en poudre de graine de Fenugrec et en poudre de la partie aérienne de l’armoise blanche, dans l’eau de boisson durant les périodes croissance et finition des poulets de chair (Travail 5) n’a pas détérioré les performances zootechniques et l’état sanitaire des poulets. L’infusion fenugrec a donné la meilleure conversion alimentaire et l’infusion armoise ades effets favorables sur la qualité de la viande des poulets.
  • Item
    Etude morphométrique de l'olivier ( Olea europaea ssp. europaea L.)et valorisation des sous-produits oléicoles en Algérie
    (Universite Mouloud MAMMERI Tizi-Ouzou, 2022-05-14) Hamlat, Mourad
    L’olivier (Olea europaeasspeuropaea L.), compte de nombreuses variétés ayant une diversité phénotypique et génétique importante. Pour une meilleure connaissance du patrimoine oléicole Algérien, une identification et un inventaire exhaustif des variétés d’olivier a été réalisée au niveau de la collection oléicole (ITAFV). 45 descripteurs morphologiques ont été étudiés. Ils ont mis en évidence un polymorphisme morphologique important dans l’échantillon de variétés étudiées avec un pouvoir de discrimination de l’ordre de 100%. La Classification Hiérarchique Ascendante a permis de réunir les variétés étudiées en 8 groupes, selon leur affinité morphologique. Les résultats obtenus montrent que les caractères de l’endocarpe et du fruit présentent un pouvoir discriminant supérieur aux autres organes de la plante. L’origine géographique joue un rôle non négligeable dans la structuration morphologique des 36 variétés étudiées.Les descripteurs morphologiques étudiés se sont révélés suffisants pour discriminer et distinguer les variétés d’olivier. Ce résultat montre l’importance qu’on peut accorder à leur utilisation pour inventorier et caractériser des variétés d’olivier. Les margines engendrent un problème de pollution environnemental qui concerne tous les pays du bassin méditerranéen.Dans cette étude, les margines issues d’une variété locale (Chemlal) sont utilisées comme fertilisant et sont épandues à différentes concentrations (5L/m², 10L/m² et 20L/m²) dans un verger oléicole (ITAFV, Sidi-Aich, Algérie). Dix paramètresphysicochimiques sont analysés, d’abord sur les margines ensuite sur le sol afin de suivre l’impact de l’épandage et son évolution au cours du temps. La forte acidité des margines ne semble pas avoir une grande incidence sur le pH du sol, en raison de sa nature calcaire. A faible concentrations, ces effluents améliorent la fertilité du sol, en augmentant le taux de la matière organique (0.74 %) et les concentrations en éléments fertilisants, notamment du phosphore (29.1 mg/kg), de l’azote (286 mg/kg) et du potassium (271.2 mg/kg). En revanche, les valeurs élevées de la conductivité électrique et du potassium qui atteignent des seuils respectifs de 2.45 mS/cm et de 581.8 mg/kg, peuvent induire un risque de pollution et nuire à la fertilité du sol. L’ensemble des paramètres analysés présentent une diminution de leur taux au cours du temps, avec une tendance à un retour à l’état initial du sol d’avant épandage.
  • Item
    Caractérisation d'Hedysarum flexuosum pour son utilisation en alimentation animale
    (Universite Mouloud MAMMERI Tizi-Ouzou, 2021) Zirmi-Zembri, Nacima
    Cette thèse s’insère dans la thématique de recherche visant à caractériser Hedysarum flexuosum(ou Sulla flexuosa), une ressource fourragère locale, pour sa valorisation en alimentation animale notamment celle des ruminants. Les travaux réalisés dans cette thèse ont été répartis en cinq parties. La première a consisté en une synthèse des travaux scientifiques disponibles dans la littérature sur l’utilisation des espèces du genre Hedysarum en alimentation animale. Dans un deuxième temps, l’évaluation de la composition chimique et de la valeur nutritive de différentes parties de la plante d’H. flexuosum et leur évolution en fonction des différents stades phénologiques a été réalisée dans l’optique de retenir le stade de récolte le plus approprié. Au stade début floraison, la composition de la plante entière est de (/kg MS) : 495 g d’NDF, 381 g d’ADF, 90 g d’ADL, 166,1 g de PB et 17 MJ/kg d’EB. Au stade bourgeonnement, la composition chimique de la plante entière est nettement meilleure surtout en apport protéique qui atteint 225 g/kg MS. Par ses apports nutritifs, le Sulla flexuosa peut être classé parmi les fourrages de très bonne qualité pour les ruminants (/kg MS) : 0,94 à 1,03 UFL ; 0,87 à 0,98 UFV ; 95 à 130 g de PDIE ; 103 à 141 g de PDIN. La valeur alimentaire relative (VAR) variant de 123,22 à 142,82 et la qualité relative (QRF) estimée entre 119,76 à 133,43 confirment la très bonne qualité fourragère de cette légumineuse. En termes de valeur nutritive, H. flexuosum devrait être récoltée ou pâturée au stade bourgeonnement, au plus tard début floraison. Dans une troisième étape, aussi importante que la précédente pour la conservation du Sulla flexuosa (H. flexuosum), le recueil d'informations sur les usages de cette légumineuse par les éleveurs est une des étapes les plus importantes. Pour cela, d’Avril à Juin 2018, une enquête ethnobotanique mettant l’accent sur l’usage fourrager de cette espèce a été réalisée par interviews individuelles de 114 éleveurs répartis sur tout le territoire de la wilaya de Tizi-Ouzou. Le Sulla est signalé dans une vingtaine de communes à travers la wilaya où son apparition est surtout remarquée par les éleveurs en Décembre (19,8 %) voire en Février (20, 7%). Pour la moitié des éleveurs, le Sulla pousse surtout sur les terrains en pente. Si la grande majorité (84%) distingue les deux formes plagiotrope et orthotrope, seulement près de la moitié (45,3%) soutiennent qu'elle est bisannuelle et près d'un tiers (34%) pensent qu'elle est annuelle. C'est la totalité des éleveurs qui l'utilise et en alimentation animale et qui signalent son utilisation aussi en alimentation humaine. En alimentation animale, trois quart des éleveurs l'utilise en vert (affourragement à l'auge ou pâturage). L’analyse des correspondances multiples, suivie d’une classification ascendante hiérarchique, ont démontré que la situation géographique, le type d’affourragement, la conservation du foin du Sulla et le nombre de bottes de foin récoltées par hectare sont les principales caractéristiques qui discriminent les cinq groupes identifiés (G1, G2, G3, G4 et G5). La détermination de la production fourragère dans les habitats naturels est également l’un des facteurs les plus importants pour la gestion du pâturage. Les études sur les caractéristiques et la répartition de son habitat sont rares. Cette recherche, qui constitue la quatrième partie de la thèse, a été menée afin d'évaluer l'étendue de la diversité phéno-morphologique dans les populations naturelles d'H. flexuosum provenant dedifférents environnements de la région de Tizi-Ouzou (Algérie), et d'analyser les relations entre les modèles de diversité et les paramètres environnementaux. Quelques caractères morphologiques reflétant le comportement et la diversité d'origine biogéographique de cinq populations naturelles d'H. flexuosum collectées in situ dans les conditions édaphiques et climatiques de la région de Kabylie, pour cinq stades phénologiques (Fin stade végétatif, bourgeonnement, floraison, gousses vertes et maturation des graines), étaient déterminés. Les sites ont été choisis suivant le gradient Est (Souama), Ouest (Sidi Naamane), Nord (Timizart) et Sud (Ait Toudert) et site au Centre (Bousmahel). Les paramètres étaient : le nombre de feuilles par plante, le nombre de feuilles par tige, le nombre de tiges par plante, le poids des feuilles fraîches, le poids des feuilles séchées, le poids des tiges fraîches et le poids des tiges séchées, le rapport feuille / tige pour le poids frais et sec, et le rendement en fourrage sec. Des échantillons de sol ont été analysés pour déterminer le pH, la CE, le calcaire total, le pourcentage de carbone organique et la texture du sol. Les résultats ont montré que cette espèce pousse dans des sols avec une teneur en chaux comprise entre 0,63 et 20%, une texture argileuse ou limoneuse, une acidité de 7,62 à 8,40 et des matières organiques de 0,21 à 2,54%. De plus, les résultats ont montré un effet significatif (p <5%) des populations de H. flexuosum (sites d'échantillonnage) et des stades phénologiques sur tous les caractères, à l'exception du rapport feuille / tige (poids frais et poids sec). Les résultats de cette étude peuvent être remarqués pour la gestion, la conservation et le développement appropriés de l'aire de répartition de cette espèce précieuse dans de telles conditions. La cinquième et dernière partie conclut notre travail sur une note très positive et s’inscrit dans le projet de mise au point des tables de composition chimique et de valeur nutritive des espèces pastorales et fourragères en Algérie. La composition chimique et la valeur nutritive de ces cinq populations de Sulla flexuosa, ont été déterminées (stades végétatifs et fructification) dans le but de valoriser cette Fabacée. Le Sulla flexuosa en vert est riche en matières azotées totales (21,82% MS) particulièrement dans la région d’Ait Toudert. Dans les cinq régions de collecte, la digestibilité de la matière organique du Sulla (en vert et en foin) est très élevée ; sa composition chimique et ses valeurs fourragères (UFL, UFV, PDIE et PDIN) sont aussi intéressantes. Cette légumineuse est un excellent fourrage qui peut participer à la résorption du déficit fourrager que connaît l’Algérie. La conjugaison des résultats de la recherche scientifique sur la morphologie, la phénologie, la biochimie et la valeur nutritive et du savoir traditionnel et ancestral doit être le socle de tous les programmes de préservation, de sélection et d’amélioration génétique débouchant sur la domestication d’H. flexuosum.